Sur les traces des exilés belges de 14-18 en France

9782390250043Ce samedi 11 mars, de 12 à 13h, j’aurai le plaisir de vous rencontrer sur le stand des Editions Racine, à la Foire du Livre de Bruxelles, pour une séance de dédicaces organisée à l’occasion de la sortie de l’ouvrage collectif « 1914-1918. Les exilés belges en France ».

Durant la Première Guerre mondiale, une grande partie de la population belge s’est exilée en France. Avec le gouvernement belge installé à Sainte-Adresse, et les 64 500 soldats affectés à l’arrière du front, plus d’ un million de réfugiés, dont 10.000 enfants installés dans des colonies scolaires, ont traversé l’épreuve de la guerre à l’abri des tirs et du joug ennemi, mais loin de leur terre natale. Ces « Belges du dehors », accusés d’avoir échappé aux souffrances de l’occupation, ont vu leur histoire tomber dans l’oubli après la fin du conflit. Certains ont pourtant empêché que des fermes abandonnées tombent en ruine, et permis à la région où ils se sont installé de retrouver une économie dynamique; beaucoup ont participé à l’approvisionnement du front en matériel, approvisionnement et équipement essentiels pour les soldats; la plupart, enfin, ont fait preuve d’une solidarité exceptionnelle. À l’heure où la figure du réfugié questionne plus que jamais, ce livre met en lumière l’inventivité et le courage des exilés belges de 14-18.

Les auteurs

Français du Nord, d’origine flamande et wallonne, l’historien Jean-Pierre Popelier travaille depuis 25 ans sur les rapports entre la Belgique et la France. Désireux de voir les destins de l’ombre réintégrer notre mémoire, il s’est entouré pour cet ouvrage d’Isabelle Kaanen Vandenbulke (spécialiste de l’immigration belge dans le monde rural en Normandie), des Dr Jacques Ganty  (historien auteur de recherches sur la communauté belge de Bonnières-sur-Seine en 14-18) et Patrick Loodts (spécialiste de l’histoire des soignants de la Grande Guerre), de Lara Loose (guide à la Chartreuse de Neuville-sous-Montreuil), de Jean-Philippe Préaux (ancien cadre des Services de la Logistique militaire belge), d’Alain Lelièvre (auteur de recherches sur les colonies d’enfants belges qui peuplaient le pays de Caux pendant la Première Guerre mondiale), de Mélodie Brassinne (historienne à la Cellule du Patrimoine à Namur), et d’Isabelle Masson-Loodts (archéologue et journaliste). Les recherches de ces 9 auteurs permettent, ensemble, d’exhumer de l’oubli l’histoire des exilés belges de la Grande Guerre.

RDV sur le stand n° 305 Racine-Lannoo. L’entrée à la FLB est gratuite!

Pas de commentaire

Laisser un commentaire


1 + trois =