Sur les traces de 14-18 à Messines, un défi humain et solidaire

IMG_20160223_221020Le samedi 14 mai 2016 (week-end de Pentecôte), je participerai à Oxfam Peacewalker, un défi d’équipe unique (pour amis, familles et collègues) qui a pour but de lutter contre les injustices de la pauvreté. Des équipes de quatre personnes se donnent le défi de parcourir 42 kilomètres en moins de 10 heures. Chaque équipe s’engage à rassembler 750 euro pour les projets d’Oxfam-Solidarité dans le Nord et le Sud.

Cette marche aura lieu à Messines, une petite ville située dans la région du Westhoek: en souvenir des millions de citoyens et de militaires qui ont trouvé la mort au cours de la Première Guerre mondiale, Oxfam-Solidarité s’associe au Peace Village pour proposer un nouveau défi humain et solidaire. Dans la lignée directe de ce qui est entrepris pour lutter contre l’injustice de la pauvreté et contre les conflits armés, Oxfam donne l’opportunité à tout un chacun d’apporter sa pierre à l’édifice en participant comme marcheur, bénévole ou supporteurs à ce nouveau défi.

Le Peace Village est une auberge rurale internationale qui a ouvert ses portes en 2006. On y met l’accent sur les souvenirs de la Première Guerre mondiale et sur l’éducation à la paix. Il sera le 14 mai 2016, le point de départ – et d’arrivée d’Oxfam Peacewalker.

Vous l’aurez compris, Oxfam Peacewalker est un défi collectif! Je me suis lancée dans ce challenge avec 3 des chevilles ouvrières du projet « Paysages en bataille »: avec mon mari Jérôme, passionné d’histoire, et soutien éternel dans mes explorations paysagères, Eric, ingénieur son qui avait déjà chaussé ses godillots pour aller chercher avec moi les « Dernières nouvelles du front » ( 36 immersions sonores dans les paysages marqués par la Première Guerre mondiale) et Sylvia, monteuse, qui fait partie de l’équipe qui réalisera prochainement le (web)documentaire « Paysages en Bataille », sur l’héritage environnemental de 14-18.Ensemble, nous avons formé l’équipe  « The Full Poppies »

Pourquoi participer à Oxfam Peace Walker ? Parce que depuis le début du projet « Paysages en Bataille », nous avons en tête de lui donner une dimension sociale: nous voulons créer du lien !

Au cours des sorties sur le terrain, nous avons pu constater que d’une région à l’autre, le public, et parfois même certains historiens amateurs, avaient une mauvaise connaissance de ce qui s’était passé ailleurs que chez eux durant le conflit. Ainsi, dans le Nord de la Belgique, on ignore encore souvent que si les combats d’Août 1914 ont traversé rapidement le Sud du pays, ils ont provoqué de gros dégâts et généré de grandes souffrances dont les traces matérielles et immatérielles sont encore tenaces. D’autres régions, comme l’Alsace, ont longtemps été ignorées par la mémoire collective, dominée par les images de Verdun, ou de la Somme. En parcourant toutes les zones de combat, mais aussi en faisant quelques incursion à l’arrière du front, on peut découvrir des traces inattendues du conflit, et construire une mémoire collective plus juste, et créatrice de liens, d’empathie, et de solidarité.

Marcher sur les champs de bataille est une expérience humaine formidable.

Quand nous avons eu connaissance d’Oxfam Peacewalker, il nous est apparu évident que nous devions y participer.

Nous serons heureux de marcher, avec d’autres, pour la paix, et de donner ainsi encore plus de sens à notre projet!

Pour préparer la marche de 42 km qui aura lieu autour du Mont Kemmel le 14 mai, nous proposerons à ceux qui le souhaitent de nous accompagner lors d’entrainements qui auront lieu dans d’autres régions marquées par la Grande Guerre.

Nous donnerons aussi à plusieurs reprises la conférence « Paysages en bataille », sur le thème de l’héritage environnemental de 14-18. N’hésitez pas à nous rejoindre dans ces activités, elles nous aideront à réunir les 750 euros de dons qu’OXFAM utilisera pour apporter de l’aide humanitaire dans et autour des zones de conflits.  En République Centrafricaine, entre autres, Oxfam installe des latrines et des puits, fournit de la nourriture et appuie les victimes pour trouver une source de revenus…

Mettez-vous en marche avec nous pour la paix!

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Sur les traces de la Bataille des Frontières | Paysages en Bataille - 20/03/2016

    […] de la participation de l’équipe « The Full Poppies »  au challenge Oxfam Peacewalker, nous vous proposons 2 boucles pour découvrir les traces de la « Bataille des frontières », […]

Laisser un commentaire


5 − quatre =