Radio

DERNIERES NOUVELLES DU FRONT

Une série radiophonique de 36 épisodes a été diffusée quotidiennement sur La Première (RTBF) à partir du 30 juin 2014.

Résumé de la série

A l’aube du centenaire de la Première guerre mondiale, que sont devenus les champs de bataille sur lesquels se sont déroulés le conflit ? « Dernières nouvelles du front » est un voyage radiophonique qui vous emmène au coeur des paysages de la Grande Guerre, à la rencontre de ceux qui vivent la mémoire de ce conflit au quotidien. Des archéologues, des historiens, des archivistes, mais aussi des forestiers, des agriculteurs, des viticulteurs, des tenanciers de café, des démineurs, des artistes, des guides, de simples citoyens… Leur point commun? Confrontés chaque jour ou presque de leur vie aux traces de la guerre, ces femmes et ces hommes vivent l’histoire, et la racontent avec leurs tripes. Au cours de 36 épisodes comme autant d’étapes sur les 700 kilomètres de l’ancienne ligne de front, ce sont eux qui nous donnent, dans les « Dernières nouvelles du front », au travers de l’interprétation du paysage, leur vision personnelle du conflit et de son héritage. La journaliste Isabelle Masson-Loodts vous invite à la suivre dans cette randonnée bouleversante, qui décloisonne les thématiques de l’histoire, de l’environnement, de la géographie, de la politique, de l’économie et de la culture.

Quelques mots sur la philosophie du projet

La série « Dernières nouvelles du front » est conçue avant tout comme un voyage qui se laisse diriger au gré de la curiosité que génèrent les lieux et les rencontres qu’on peut y faire, plutôt que par une approche purement chronologique des faits. Les 36 épisodes dessinent au fur et à mesure une grande fresque paysagère, géographique, humaine, et historique. Chaque entretien a lieu sur le terrain. Cette randonnée de la mémoire, en nous confrontant aux traces matérielles de la guerre dans le paysage, qu’il soit urbain, agricole, ou naturel, de sortir l’Histoire des livres, et de permettre à chacun de se l’approprier, qu’il soit passionné d’histoire, ou pas. Le choix des interlocuteurs a été guidé par leur approche vivante des faits. Ces gardiens de la mémoire sont issus de l’ensemble de la société civile. Ces hommes et femmes confrontés dans leur vie quotidienne aux traces du conflit, ont développé une vision personnelle et actuelle des faits. Cette approche vivante permet de décloisonner l’histoire des autres thématiques (environnement, géographie, littérature, art, économie, politique…), de mesurer l’importance de l’Histoire en étant aux prises avec son héritage, tout en posant la question de la transmission de la mémoire.

L’équipe

-Isabelle Masson-Loodts (journaliste et auteur)

-Eric Chabot (preneur de son)

-Pierre Hontoir (monteur, RTBF)

-Kan&Gil (musiques)