Dernières nouvelles du front, épisode 33: dans les paysages de Verdun

Au cours des 300 jours de la bataille de Verdun, entre février et décembre 1916, plus de 50 millions d’obus ont créé un paysage lunaire qui est entré dans notre imaginaire, au même titre que celui des tranchées de 14-18. Près d’un siècle après les combats, pourtant, le temps a fait son oeuvre. Le champs de bataille de Verdun a été sacralisé pour la mémoire, mais la forêt plantée après guerre masque autant qu’elle les protège les cicatrices de la guerre. Là où ces traces sont encore visibles, on ne le doit en fait qu’à la volonté humaine : dans certaines zones du secteur, on rase régulièrement de près la végétation qui s’entête à renaître sur les terres bouleversées. L’artiste sonore François Martig s’intéresse depuis plusieurs années aux modifications du paysage de la zone rouge. En plein préparatifs d’une installation sur ce thème, il nous a proposé de le suivre au cours d’un de ses repérages en compagnie de Gilles Tallier, paysagiste au sein de l’Office national des Forêts.

Qu’on le veuille ou non, le paysage qui nous apparait comme un témoin du passé, continue à se construire au gré des activités humaines qui s’y déroulent… Chaque pèlerin des champs de bataille l’interroge en outre de son propre regard. Les paysages de la Grande Guerre sont donc multiples et évolutifs. Mais notre curiosité face à ceux-ci a quelque chose d’universel : depuis la fin de la Première guerre mondiale jusqu’à ce jour, les touristes des champs de bataille n’ont cessé de vouloir palper de leurs 5 sens les stigmates d’une guerre dont la violence fut tellement inhumaine qu’elle peut paraître, aujourd’hui encore, incroyable. Comme eux, nous poursuivrons notre route pour tenter de comprendre l’absurdité d’un conflit qui a poussé les hommes à se battre et s’enterrer dans des tranchées de la Mer du Nord jusqu’aux sommets des Vosges.

Pour écouter cet épisode, télécharger le podcast.

Consulter la carte des « Dernières nouvelles du front »

Pour compléter cet épisode

-Pour découvrir le travail de François Martig sur la Zone Rouge de Verdun

Découvertes de la nature sur le Champs de bataille de Verdun organisées par l’ONF et l’Office du Tourisme du Pays Verdunois

L’expo « Entendre la Guerre », « Sons, Musiques et silence en 14-18 », à l’Historial de la Grande Guerre de Péronne

-Le programme des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre dans la Meuse

Pas de commentaire

Laisser un commentaire


8 + sept =