Dernières nouvelles du front, épisode 26: entre Champagne et Argonne

Autour de Reims, les vignes semblent avoir effacé toute trace de l’ancienne zone de feu de la Première Guerre mondiale. Il reste des monuments et des cimetières. Mais si en Champagne, les langues se délient facilement pour évoquer l’histoire du divin breuvage effervescent, il est plus difficile de trouver quelqu’un qui accepte de raconter ce qui est advenu, durant cette sombre période, du vignoble et de la production du champagne… Du côté d’Aÿ en Champagne, la maison Henri Giraud affiche discrètement sur son site internet un lien avec la Grande Guerre. Lorsqu’il nous donne rendez-vous dans son caveau de dégustation, Claude Giraud sait bien sûr que l’on pense à son ancêtre Léon Giraud, cuirassier de la bataille de la Marne. Son intérêt pour les vestiges de 14-18 lui est pourtant venu par un détour étonnant, une vraie histoire de Champagne, qu’il nous fait découvrir autour d’un verre de bulles.

Si le silence règne autour du destin du vignoble champenois durant la Grande Guerre, c’est sans doute en partie parce que dès la fin du XIXe siècle, de nombreuses maisons de négoce ont été associées à des noms allemands. Krug, Mumm,Heidsieck, Bollinger, Deutz, Koch : les étiquettes de grandes maisons de champagne français nous rappellent encore que les Allemands ont compté dans l’histoire du Champagne…

Pour écouter cet épisode, télécharger le podcast.

Consulter la carte des « Dernières nouvelles du front »

Pour compléter cet épisode

-Le site de la Maison de champagne Henri Giraud 

-L’article d’Eric Boschman sur les champagnes Giraud

-A propos de Léon Giraud 

-La page Facebook de la Maison Giraud

-L’histoire du Champagne pendant la Grande Guerre 

-Un excellent épisode de Karambolage sur Arte au sujet du Champagne et de ses liens avec l’Allemagne

-Les commémorations de 14-18 en Champagne 

-Les commémorations de 14-18 dans la Marne

-Tout sur l’Argonne en 14-18 

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire


3 + = six