Dernières nouvelles du front, épisode 11: autour du bois de Ploegsteert

Ploegsteert IsaAu printemps 1915, le lieutenant britannique Roland Leighton cueillit quelques violettes autour de sa casemate, dans le bois de Ploegsteert… Le soldat britannique les envoya à sa fiancée et à sa mère. Dans les vers qui accompagnaient ces fleurs parfumées, le soldat poète s’étonnait qu’elles soient bleues, alors qu’elles avaient poussé dans le sang, là où gisaient des corps déchiquetés. Il concluait avec une certaine pudeur : « Pensez à ce qu’elles représentent pour moi : la vie, l’espoir, l’amour, et vous ». Roland Leighton est mort le 23 décembre de cette année là. Il ne fut pas le seul soldat à accorder, au coeur de la guerre, de l’importance à la nature. Le Lieutenant John MacCrae a remarqué, lui aussi dans un poème, que les coquelicots repoussaient en abondance autour des tombes creusées dans les terres meurtries par les combats. La fleur rouge vermeil est devenue le symbole du souvenir dans les pays du Commonwealth. Michel De Witte, blogueur et correspondant de presse a traduit le poème des violettes de Ploegsteert nous guide dans l’ exploration du bois de Ploegsteert et de ses alentours, à la recherche du lien entre l’histoire, les hommes, et le paysage. Aux abords du hameau de Saint-Yvon, la balade fait une étape autour d’ une croix marquant l’emplacement d’une trêve entre soldats britanniques et allemands, au cours de Noël 1914. En 1999 ce sont les Khaki Chums, une association pour le souvenir militaire composée de 9 Anglais qui sont parvenus à déterminer l’emplacement de cette trêve sur base de documents et d’un plan réalisé par Bruce Bairnsfather, un lieutenant britannique et illustrateur qui fut en effet un des témoins de cet épisode de paix au coeur de la guerre. Bien que de nombreux ballons soient aujourd’hui déposés au pied de la croix par des pèlerins de la mémoire, le fait qu’un match de foot ait été joué sur place entre soldats britanniques et allemands n’est pas formellement attesté, et toujours sujet à polémique.

Pour écouter cet épisode, télécharger le podcast

Visualiser le lieu sur la carte des Dernières nouvelles du front.

Pour prolonger l’épisode :

-Découvrir le blog de Michel De Witte et sa traduction du poème « Les violettes de Plugstreet »

-Un autre blog de Michel De Witte, avec la traduction en Français du livre « Bullets and Billets » de Bruce Bairnsfather

-Visiter le Centre d’interprétation « Plugstreet 14-18 experience », Rue de Messines 152, 7782 Ploegsteert, +32 (0)56 484 000,

-Découvrir la version 3D des caricatures de Bruce Bairnsfather lors de l’exposition « Bairnsfather et Plugsteeert », à partir du vendredi 5 septembre, à 17 h 15, en la salle paroissiale, rue de Messines à Ploegsteert.

-Toutes les activités proposées par la Commune de Comines-Warneton pour les commémorations de 14-18 sont réunies dans une brochure accessible en ligne 

Le site de « Deulys », dédié au tourisme de mémoire 1914-18 entre les rivières de la Deûle et de la Lys reprend de nombreux circuits inédits en voiture, à vélo, à pied dans ce paysage transfrontalier empreint du souvenir de la Grande Guerre. On y trouve un itinéraire autour de Ploegsteert.

Le site de la Société Bruce Bairnsfather

-Le site de http://www.guide-books.co.uk/Bairnsfather.htm

-Découvrir les capsules « 14-18 Traces & Empreintes » sur le site www.rtbf.be/14-18

Tags: , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Laisser un commentaire


quatre − = 1