Arbres de guerre, arbres témoins

Arbres témoins, Fabienne Loodts @paysagesenbataille.be

Arbres témoins, Fabienne Loodts @paysagesenbataille.be

Certains arbres rescapés, qu’ils soient isolés ou intégrés à des massifs, témoignent encore aujourd’hui du rôle particulier qu’ils ont pu jouer durant la guerre..

Selon J-P Amat (Université Paris IV-Sorbonne), on peut observer en forêt domaniale de Montfaucon ou dans celle de la Haute Chevauchée de vieux chênes de plus de 200 ans aux troncs marqués par des câbles de cuivre et autres ferrailles issues de leur fonction en tant que supports de lignes électriques de campagne.

D’autres ont servi d’observatoires ou de repères… Comme durant la Grande Guerre, l’art du camouflage s’est beaucoup développé, on alla même jusqu’à créer des arbres postiches pour en faire des observatoires mobiles.

A Longueval, un charme encore visible à ce jour est le seul arbre survivant du bois Delville d’avant 1916. Il se trouve à l’intersection de la Prince’s Street et de la Regent Street, derrière le Musée,  et fut préservé lors de la replantation du bois dans les années 1920. Au coeur de la zone de combats qui eurent lieu à cet endroit, il reste le seul témoin vivant du champ de bataille.

Le chêne blessé d'Elverdinge, Isabelle Masson-Loodts @paysagesenbataille.be

Le chêne blessé d’Elverdinge (In Flanders Fields Museum), Isabelle Masson-Loodts @paysagesenbataille.be

Il n’est pas le seul arbre à avoir endossé ce rôle symbolique. A Ypres, une vitrine du Musée In Flanders Fields expose une coupe d’un chêne pédonculé séculaire marqué de taches bleues… Ces « ecchymoses » sont en fait les traces des combats de 1917-1918 auxquels cet arbre du parc du château d’Elverdinge a assisté : son bois, meurtri par les balles et les éclats d’obus, a pu cicatriser et survivre à ses blessures pendant de longues années. Il n’est mort qu’en 1994, 235 ans environ après sa plantation. Du fond de sa vitrine, cette coupe d’arbre reste le témoin silencieux mais pourtant émouvant de ce qui fut vécu sur le front. « Quoi que vous fassiez, conclut la légende de sa vitrine, vous ne pouvez échapper aux traces laissées par la Première Guerre mondiale, ni en nier l’existence. »

En savoir plus:

Tags: ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Arbres de guerre, arbres témoins | La Gazette des ancêtres | Scoop.it - 12 novembre 2012

    [...] Certains arbres rescapés, qu’ils soient isolés ou intégrés à des massifs, témoignent encore aujourd’hui du rôle particulier qu’ils ont pu jouer durant la guerre..  [...]

Laisser un commentaire


neuf + 5 =